fbpx

Mon blog

Aujourd’hui a été publié sur le site Madame Figaro un article sur mon activité professionnelle en tant que Consultante en Parentalité !!!!
Yeaaahhhhh🤩
Je vous mets le lien :

Le jour de la rentrée,

comment faire pour que ça se passe bien

pour tout le monde ?

Et si on se disait que c’était une bonne année ?

J’imagine que vous connaissez l’expression “Voir le verre à moitié plein” ou “Voir le verre à moitié vide”.

Et vous, vous faites partie de quelle moitié ?

Personnellement je fais partie des gens optimistes.

Je vais vous raconter une petite histoire, Mon histoire.

Si je voyais les choses négatives je pourrais dire que cette année à été dure, et d’autant plus depuis septembre 2021 où j’ai eu 4 mois extrêmement difficiles :

– J’ai animé un cycle de 8 ateliers dédié aux parents gratuitement.

– J’ai écrit mon mémoire de 110 pages pour valider ma formation de Consultante en Parentalité.

– A l’hôpital, nous avons dû faire des astreintes ajoutées à notre temps de travail pour pouvoir accueillir les bronchiolites.

– J’ai essayé d’acheter un terrain où je me suis heurtée aux refus de toutes les banques.

– Ma fille de 2 ans s’est coincé le doigt dans la porte et j’ai du aller aux Urgences Pédiatriques de Bordeaux pour qu’elle se fasse recoudre.

– Mon mari est au chômage depuis 6 mois et est constamment à la maison.

Mais Comme je suis Optimiste je vois mon histoire comme cela:

– Pour les ateliers animés j’ai appris énormément de mes erreurs et je ne le proposerais plus jamais gratuitement car je dévalorise toute seule la valeur de mon travail. Mais au moins c’est passé et je suis contente de l’avoir traversé et animé car j’en ressors grandie même si ce n’était pas facile.

– Le mémoire m’a demandé beaucoup d’investissement mais je suis fière du travail accompli et je pourrais le faire lire plus tard à mes filles lorsqu’elles seront plus grandes.

– Même si j’ai dû effectuer des astreintes, ça m’a permis de gagner plus d’argent puisqu’elles étaient payées en heures supplémentaires.
J’ai dû retravailler mon projet et contourner les critères des banques ce qui m’a réussi puisque j’ai signé l’achat de mon terrain le 23 Décembre dernier.

– Oui, ma fille a un doigt sans ongle et je ne sais pas si elle récupérera un esthétique normal mais ma fille est en bonne santé et n’est pas atteinte d’une maladie incurable donc tout va bien.

– Mon mari étant plus disponible, il peut passer plus de temps avec nos filles et m’aide dans l’organisation de la famille.

Tout ce que je veux dire c’est qu’il n’y a que vous qui choisissez comment vous voulez accueillir les événements positifs et les autres qui arrivent dans votre vie.

Alors vous êtes plutôt qu’elle moitié ? Verre à moitié vide ou verre à moitié plein ?

A bientôt,

Eve

La Parentalité Bienveillante qu’est-ce que c’est ?

On parle toujours de la Parentalité Bienveillante envers l’enfant.

Mais pour moi la Parentalité Bienveillante est également le fait que cette parentalité soit bienveillante EGALEMENT envers les parents.

Oui, il est important d’accueillir et d’accompagner les émotions que les enfants expriment.

Oui, il est important de jouer avec notre enfant.

Oui, il est important de lui proposer un amour inconditionnel et une figure d’attachement sécure.

Oui, il est important de respecter son enfant et de le considérer.

Mais tout ceci n’est possible que si le parent prend soin de lui !!!

Je vous assure que pour la pratiquer au quotidien avec mes filles, cette Education Bienveillante demande énormément de patience et d’énergie !!!!

Pourtant je continue à la pratiquer et à la partager avec d’autres parents car elle est magique pour moi !!!! Elle réalise des miracles qui sont appréciable au quotidien.

Malheureusement, cette Education Bienveillante est beaucoup enseignée aux parents sur « comment faire avec leur enfant ».

Mais je pense que dans l’apprentissage de cette Education Bienveillante il manque CRUELLEMENT une deuxième partie qui me semble pourtant CRUTIALE : le prendre soins de soi pour le parent !!!

Oui, les parents remplissent le réservoir affectif de l’enfant mais en faisant cela il vide son propre réservoir affectif !!!

Donc, qui apprend à nos parents d’aujourd’hui qu’il est PRIMORDIAL de prendre soin de soi !!!

Et si je prenais ce problème dans l’autre sens ?

Comment voulez-vous prendre soin de votre enfant si vous ne prenez pas soin de vous ?

Si votre réservoir affectif est vide ou quasiment vide, pensez-vous réellement qu’il soit possible de remplir le réservoir affectif de votre enfant de manière efficace…